Pacte pédagogique

Vous venez vers les Sentiers Métropolitains pour des raisons personnelles et/ou professionnelles. L’ambition de ce MOOC est de répondre à ces deux dimensions.

Pourquoi

Apports personnels

Sur le plan personnel, la pratique de la randonnée métropolitaine va vous permettre d'habiter autrement vos territoires, en créant des liens nouveaux avec des lieux, des gens, des histoires…
Elle vous permettra également de vous initier à des champs de connaissances aussi essentiels que les questions urbaines et écologiques, qui sont au cœur des grands enjeux de notre siècle, et qui ne font pas partie des matières de culture générale qu'on enseigne au collège ou au lycée.

Apports professionnels

Dans votre parcours professionnel, les Sentiers Métropolitains peuvent constituer une formation à différents niveaux.

1° Dans l'appréhension collective des territoires, ils permettent de décloisonner les savoirs entre les champs de l’urbanisme, de l’écologie, de l'art contemporain.

2° Ils peuvent infléchir la façon dont on exerce un métier – un urbaniste peut découvrir les enjeux de l'écologie urbaine; un militant écologiste peut mieux comprendre les perspectives des aménageurs; un guide de moyenne montage peut apprend l'art de guider en ville; un acteur du tourisme peut découvrir les enjeux de la représentation du territoire dans l’art contemporain; un artiste peut s'intier à l'urbanisme.

3° Les Sentiers Métropolitains peuvent aussi être l’occasion de découvrir un autre métier, vers lequel vous souhaiterez ensuite vous reconvertir.

4° Enfin, si l’expérience devient pour vous, comme elle l’a été pour nous, assez marquante pour que vous souhaitiez contribuer à la création d'un projet de sentier dans une métropole, vous intégrerez la communauté internationale des Sentiers Métropolitains.

Esprit

Quand on a l'envie ou le temps de se mettre en marche, c’est souvent dans un moment de rupture biographique.

Il est possible de se lancer seul dans des aventures exploratoires; il est cependant conseillé de laisser émerger un groupe, une bande, une communauté: car la métropole est un objet vaste et complexe, extrêmement difficile à appréhender sans croiser les perspectives et les expertises.

Nous reprenons à notre compte l'idée du pédagogue brésilien Paolo Freire selon qui "Nul n’éduque autrui, personne ne s’éduque tout seul, les gens s’éduquent les uns les autres par l’intermédiaire du monde".

Comment

Format

Ce mooc est organisé en deux espaces complémentaires et parallèles.

D’un côté, le volet LEÇONS, qui est un parcours d’apprentissage interactif. Chacune des 5 étapes comporte de pratiques de terrain et implique des productions à nous envoyer.

De l’autre, le volet RESSOURCES, comportant de nombreux sons, textes, images, itinéraires, vidéos… dans lequel nous partageons nos univers, nos textes de références, nos conseils méthodologiques, et toutes les raisons pour lesquelles nous marchons dans les métropoles.

Le volet RESSOURCES est fait pour être butiné.

Le volet LEÇONS invite à un cheminement d’apprentissage plus suivi.

Les allers-retours entre les deux espaces se feront à votre guise, en fonction de vos besoins et de votre sensibilité.

Ce MOOC est conçu pour que vous puissiez vivre des expériences et réaliser des productions (créer un itinéraire, construire des récits…), afin de les partager avec les membres de la communauté.

Évaluation

Des exercices pratiques vous seront proposés, que vous pourrez partager avec nous.
Ce MOOC proposera une attestation de suivi.

Conditions d’utilisation

Ce mooc libre et gratuit est accessible tout au long de l’année, et se fait sur inscription.
Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification

Prérequis

Intérêt pour un ou plusieurs des champs suivants: art contemporain, géographie, urbanisme, écologie, sciences sociales, tourisme alternatif.

Qui

L’équipe pédagogique

Jordi Ballesta, géographe (Athènes)

Jordi Ballesta est chercheur en géographie. Il travaille notamment sur les pratiques de notation photographique développées par les géographes et architectes américains de l’ordinaire, ainsi que sur la pensée paysagère de John Brinckerhoff Jackson. Habitant Athènes depuis 2000, il mène également des recherches photo-géographiques sur ce pays, qui l'ont conduit à partir de 2018 à dessiner le Sentier du Grand Athènes.

Gianni Biondillo, écrivain (Milan)

Gianni Biondillo, né en 1966 à Milan, est architecte, scénariste et écrivain italien, auteur de romans policiers et d'essais. Il est l'auteur d'une quinzaine d'ouvrages, dont Tangenziali. Due viandanti ai bordi della città (2010), qui raconte le voyage à pied de deux amis autour de Milan. Il a contribué à la création du projet milanais Sentieri Metropolitani.

Jens Denissen, paysagiste-urbaniste (Paris)

Suite à un long séjour à Istanbul en 2010, il cofonde en 2014 le collectif “Le voyage métropolitain” qui organise des itinérances collectives dans le Grand Paris. Il mène dans ce cadre des recherches sur la marche et l'habiter (articles, colloques), et un travail d’enquête photographique sur les marges de nos espaces de vie. Il est le cofondateur du Sentier du Grand Paris.

Yvan Detraz, architecte (Bordeaux)

Architecte, Yvan Detraz est le cofondateur et le directeur de Bruit du Frigo, un collectif de création basé à Bordeaux qui se consacre depuis 2000 à l’étude et à l’action sur la ville et le territoire habité, à travers des démarches artistiques, contextuelles et participatives, en France et dans le monde. Auteur de Zone sweet zone (2000), un manifeste pour la création des sentiers de randonnée periurbaine, il a initié le sentier "Terres communes" à Bordeaux et les projet des "Refuges périurbains".

Alexandre Field, architecte (Marseille)

Architecte, il partage très tôt son activité professionnelle entre maîtrise d’oeuvre et conception de projets culturels. Membre fondateur du collectif “Le Mouvement des Chemineurs”, il propose en 2001 une école buissonnière à l’ENSA-Versailles. Initiateur du projet Caravan 2013 (une exploration éditorialisée du GR2103), co-fondateur du Bureau des Guides du GR2013, il impulse des projets innovants qui visent à faire du sentier un véritable équipement culturel.

Charlie Fox, artiste (Londres)

Initiateur du sentier InspiralLondon, Charlie Fox développe des pratiques innovantes de performance, de recherche-action artistique et d'art public. Ses compétences en studio incluent installation, médias temporels, gravure, photographie, dessin et sculpture sociale.

Baptiste Lanaspeze, éditeur (Marseille)

Baptiste Lanaspeze, éditeur, auteur et consultant, dirige les éditions Wildproject, spécialisées en écologie. Par ailleurs initiateur du GR2013, il est le cofondateur de l'Agence des Sentiers métropolitains (Médaille d'urbanisme de l'Académie d'architecture). Il est également l'auteur d'ouvrages et d'articles, dont Marseille ville sauvage: essai d'écologie urbaine (Actes Sud, 2012, rééd. 2020).

Paul-Hervé Lavessière, urbaniste (Toulon)

Urbaniste-géographe, Paul-Hervé Lavessière est le cofondateur de l’Agence des Sentiers Métropolitains et l'un des fondateurs du Sentier métropolitain du Grand Paris. Il est également l’auteur de La Révolution de Paris (prix Haussmann 2014 du meilleur livre sur Paris).

Nicolas Mémain, artiste (Marseille)

Artiste marcheur, street jockey provençopolitain, urbaniste grands pieds, urbaniste grand prix d’urbanisme de l’académie d’architecture, urbaniste gonzo,
éminence grise de l’agence nationale de psychanalyse urbaine marseillologue buccorhodanéologiste, guide tous terrains spécialisé dans l’attention pour les situations construites, cartographe et montreur d’ours en béton.

Gianluca Migliavacca, guide (Milan)

Architecte de formation, Gianluca Migliavacca est également guide de randonnée en montagne. Il a développé une pratique de guide urbain au sein de Trekking Italia avec la création du projet milanais Sentieri Metropolitani.

Mikael Mohamed (Mucem)

Mikaël Mohamed est responsable des relations internationales du Mucem depuis son ouverture. Il a auparavant travaillé pour le Ministre des affaires étrangères en tant que chargé de mission culture et communication à l'Institut français de Riga (Lettonie), et en tant que directeur de l'Institut français de Tétouan (Maroc).

Denis Moreau, artiste (Paris)

Dès 1995, jeune diplômé de l'École d'Architecture de Paris La Villette, il débute le projet “banlieuedeparis”, vaste chantier d'exploration du très grand Paris. À partir de 2006, à l'invitation de collectifs, centre d'arts, collectivités ou associations, sa pratique commence à se socialiser. Sa pratique d'aménagement par l'exploration, qu’il nomme hacking urbain, lui permet de se déclarer urbaniste en chef de sa propre métropole imaginaire… forcément périphérique !

Julie De Muer, productrice (Marseille)

Productrice indépendante, Julie de Muer vit et travaille à Marseille depuis 2001. Cofondatrice du Batofar à Paris, elle a dirigé la radio culturelle Radio Grenouille. Membre fondatrice d’Hôtel du Nord et du GR2013, elle construit des itinéraires pour découvrir et questionner la ville. Les Promenades sonores qu’elle a développées avec Radio Grenouille ont été en 2013 un projet lauréat de Google. Au Bureau des Guides du GR2013, dont elle est cofondatrice, elle prend notamment en charge le suivi artistique et la production de projets.

Boris Sieverts, artiste (Cologne)

Né en 1969 à Berlin, Boris Sieverts vit à Cologne. Après des études d'art à Düsseldorf, il a été berger et architecte à Cologne et Bonn. Depuis 1997, il guide les habitants et les touristes avec son Büro für Städtereisen ("Bureau pour des voyages en ville") à travers ces zones grises de nos régions métropolitaines, qui pourraient en fait être leur propre territoire, mais qui sont en fait souvent aussi étrangères que des continents lointains.

Hendrik Sturm, artiste (Marseille)

Originaire de Düsseldorf, Hendrik Sturm vit à Marseille depuis 1994. Après avoir mené de front, entre la France et l’Allemagne, une formation aux Beaux-Arts et une thèse en neurobiologie, Hendrik Sturm enseigne aujourd’hui à l’école des Beaux-Arts de Toulon, et pratique son art de la marche un peu partout en France, à Marseille ou Paris, souvent en zone périurbaine, mais également en centre-ville ou en milieu rural.

Fivos Tsaravopoulos, entrepreneur (Athènes)

Fivos Tsaravopoulos est le fondateur et le directeur de Paths of Greece. Après avoir étudié en France pendant 8 ans et s’être passionné pour l’écotourisme, il est revenu en Grèce avec « une forte volonté de contribuer à l’amélioration du tourisme ». Pour développer des anciens sentiers de randonnée, il a fondé Paths of Greece, une petite entreprise coopérative, afin de redécouvrir, de dégager, de baliser et de promouvoir les sentiers de randonnée.

Carmelo Vanadia, guide (Milano)

Guide de randonnée en milieu naturel et urbain chez Trekking Italia, Carmelo Vanadia déchiffre les processus qui ont façonné le paysage et trouver les bonnes stratégies pour le communiquer. Il est spécialisé dans l’accompagnement des personnes handicapées, autistes et en situation d’exclusion sociale.